Meneham, un murmure dans le vent

Meneham, un murmure dans le vent

C’est là que débutent nos aventures : un jour gris, sous le vent et sous la pluie. Jour de tempête, on teste la gravité, histoire de voir si l’on peut s’envoler.

Les cheveux ébouriffés par les rafales, et les lèvres salées, je lui raconte les pêcheurs, les retours des bateaux, les corps de garde, mais aussi les naufrageurs, les lanternes allumées pour perdre les navires dans les rochers. Les jours comme aujourd’hui. Les naufrages et les pillages, le marché noir, la contrebande.

Les yeux perdus dans la tourmente, je montre du doigt, là les phares, là les écueils, là une crique assez reculée pour ne pas se faire attraper.

Et clic clic clic, dans l’œil de l’objectif, il fixe les images. Par transparence dans les clichés d’aujourd’hui, on peut rêver les légendes d’hier.
Je les raconte, il les dévoile.
C’est là que débutent nos aventures.


Meneham, à Kerlouan (29) sur la Côte des Légendes. Village de pêcheurs traditionnel, maintenant restauré, son corps de garde trône au milieu de blocs rocheux gigantesques patinés par le vent et les embruns.
Coin parfait pour les motards, la route longe la côte et des paysages formidables. Pas mal non plus pour les marcheurs, grâce au GR34 qui passe à proximité. Les familles peuvent aussi laisser les enfants courir entre les rochers et même faire une pause à l’auberge.

Les bourrasques fouettent le visage, le sable vole et les vagues qui éclatent sur les rochers rajoutent des embruns à ce cocktail bien breton. Une sortie à Meneham c’est partir à la rencontre de la Bretagne, la Vraie, mais aussi se confronter à la Mer sauvage, ses forces brutes et s’imprégner de son énergie sans limite. Idéal quand on tourne en rond chez soi et qu’on a besoin d’un coup de boost pour repartir sur les chapeaux de roues.
Il s’agit personnellement d’un de mes lieux préférés sur la côte bretonne : le premier endroit où je cours quand j’y reviens, mon lieu de pèlerinage et aussi mon jardin secret, enchâssé au cœur des amas rocheux léchés par la marée.

One Response

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.